une cheznouscasfaitpas

 Avril  2016

EDITION : JEANNE D'ARC

Malika a 48 ans, elle est avocate et mère de trois enfants. Elle est ce que l’on appelle une « assimilée ». Elle mange du porc, boit de l’alcool ; elle a épousé un « bon Français », a donné des prénoms bien gaulois à ses enfants, elle est une vraie Française quoi !
Elle est surtout une traîtresse, une infidèle pour sa famille, pour sa « communauté » aussi d’ailleurs. Son crime : avoir refusé d’entrer dans le moule qui lui était prédestiné.
L’avocate n’a plus aucun contact avec sa famille depuis plusieurs années, jusqu’au jour où …

 

 

 Commentaires de lecteurs:

Du coup j’ai lu votre bouquin dans la foulée samedi soir… Je voulais vous dire que j’ai trouvé que c’était une belle histoire, qu’elle m’a même émue et touchée, que j’ai même réussi à verser quelques larmes… Et que donc que votre souhait émis dans la dédicace était  comblé !

J'ai acheté votre livre samedi à la FNAC au Puy .
Quel roman !!! , plongée au sein de cette famille, une immersion totale avec les frères et soeurs , la maman. ce rapprochement, l'accompagnement de sa fin de vie. Trois soirées où je n'avais qu'une envie : me retrouver dans cette famille. le roman terminé je ressens un grand vide... C'est rare, cela m'est arrivé de cette façon aussi brutale à la fin du "quatrième mur" de Sorj Chalandon.
La qualité de votre écriture, la musique des mots font que j'ai eu le sentiment d'être la quatrième fille de la famille.
Ce roman fait du bien, apaise et doit permettre une plus grande compréhension entre les communautés .
Bravo !!!
Courage à vous, continuez votre lutte dans votre profession, éclairez les esprits à travers votre écriture.

C'est avec un réel plaisir et beaucoup d'émotion que j'ai lu votre beau livre , que dis-je ! je l'ai en vérité " dévoré "! C'est un roman poignant comme il n'en existe que rarement , Bravo "l'Artiste" ! et merci encore de nous avoir éclairé sur beaucoup de choses aussi bien sur le fond que sur votre style que je me permettrai de qualifier de vraiment "littéraire" .

___________________________________________________________________________________________________________________________
Coeur Hallal (2014)

coeurhallal

EDITION : JEANNE D'ARC

Le livre : Hubert ne décolère pas ! A peine sorti de la salle d’opération, il se réveille avec le cœur de Farid et il voit un arabe dans sa chambre ! Un comble pour un vieux facho comme lui, ancien d’Algérie … Et ses copains du parti qui vont débarquer dans sa chambre d’hôpital !

L’Homme n’est pas tout blanc ou tout noir, il est souvent nuancé. Hubert l’antihéros de ce roman est comme vous et moi, il n’est ni pire ni meilleur. Il est simplement le reflet d’une société où les replis, religieux et nationalistes deviennent souvent la réponse à l’exclusion.

Venez découvrir à travers ce roman une histoire exceptionnelle où se mélangent les passions, les croyances, les opinions, les vies. L’acceptation de l’autre est une recherche qui conduit celui qui s’y engage à éveiller son esprit.


___________________________________________________________________________________________________________________________
En Pleine Face (2011)

EDITION : EXAEQUO

enpleinefaceLe livre : Raciste, homophobe et antisémite avec une tête déformée par un nez tordu voilà à quoi ressemble Abdelréda BENACHOUR. Ce jeune garçon de 14 ans issu d’une famille d’origine maghrébine vit dans une cité HLM du Nord de la France. Réda va devoir se battre au sens propre comme au sens figuré pour trouver une identité, son identité. Ce roman, dont une partie est autobiographique a été écrit avec la volonté de percer quelques mystères mais aussi incompréhensions d'une société dans laquelle j'ai grandi et qui m'a permis de devenir ce que je suis mais qui parfois m'interpelle, m'inquiète ... D'autres ont grandi dans les mêmes cités, le même environnement, la même famille… Certains sont docteurs, ouvriers, employés, d’autres sont devenus boxeurs, d’autres sont en prison…. Au-delà de l’intrigue de ce roman, qui je l’espère vous séduira, j’ai écrit ce livre avec l’espoir de comprendre un peu plus les rouages, les bifurcations, les liens qui forgent une destinée. La double culture est une expérience, qui peut être pour beaucoup traumatisante et qui est, par-là même, lourde de conséquences au niveau de la construction ou de la reconstruction identitaire. C’est sur ce thème que le roman tente de nous faire réfléchir.

Back to top