toleranceLa tolérance, un mot devenu vide de sens, qu’on peut lire sur toutes les lèvres. Une valeur que chacun se glorifie de partager. Une valeur devenue lieu commun de bienséance. La forme la plus subtile de l’exclusion de l’autre ! La forme de racisme la plus insidieuse ! Car la tolérance n’est rien d’autre que le fait du prince. Je te tolère et tu m’en seras doublement reconnaissant : d’abord parce que j’ai été magnanime à ton égard, et ensuite parce que je te permets de m’en remercier. C’est ce que l’on appelle ni plus ni moins de la condescendance avec demande de retour d’ascenseur. Abdelkader Railane lors de cette conférence ne place pas la tolérance comme vecteur essentiel de lutte contre la discrimination. Sous le vocable de la tolérance, se cache une hypocrisie faite de fausse conscience. A la tolérance il oppose l’acceptation. Car à n’en pas douter l’acceptation de l’autre dans sa différence est la véritable solution qui peut nous conduire vers une société où le vivre ensemble serait la règle.


Back to top